« Vous êtes très jolie Mademoiselle » de JIM – Le Court du Mois

pertinence.retinienne/ août 7, 2019/ Le Court Du Mois/ 2 comments

Je suis très heureux de pouvoir vous présenter aujourd’hui le court métrage Vous êtes très jolie Mademoiselle de JIM. Heureux, non seulement parce que ce film produit en 2014 par In Efecto est bourré d’ondes positives. Mais également parce que je l’ai découvert grâce au succès du précedent article où je vous présentais PETER. JIM ayant apprécié cet article a voulu me soumettre son court métrage et… Quelle bonne idée ! Je vous laisse déguster ce petit « bonbon », interprété par Alison Cossenet et Julien Masdoua.

 

INTERVIEW : Rencontre avec JIM, Réalisateur de Vous êtes très jolie Mademoiselle

 

JIM, Réalisateur de Vous êtes très jolie Mademoiselle

Salut Jim, et merci d’avoir accepté de participer au Court Métrage du Mois. Nous ne nous sommes jamais rencontré, alors pourrais-tu te présenter et nous donner quelques informations sur ton parcours ?

Oh, je suis auteur de BD sous le nom de Jim, et avant sous le nom de Téhy. J’ai écrit plus d’une centaine d’albums. En réalité, je fais de la BD depuis presque aussi longtemps que des courts métrages, avec pour objectif de m’attaquer au long depuis une petite dizaine d’année.

L’histoire de ton film est forte car elle est originale tout en étant très réaliste. Peux-tu nous dire comment t’es venue cette histoire ?

Je ne crois pas qu’il y ait une origine particulière, j’ai commencé à écrire puis déroulé le fil de cette histoire. Ce qui est amusant c’est qu’on retrouve un procédé de texte dans l’image, un peu comme les bulles de BD. Mais ce n’était pas volontaire, on me l’a dit qu’après coup ! (Rires)

 

Photo du tournage Vous êtes très jolie Mademoiselle

Es-tu d’accord avec moi pour définir ton film comme un “Feel Good Movie” ? Pourtant, le personnage principal représente la « misère » de la société… Pourrais-tu nous dire quelques mots sur ce paradoxe ?

Oui, ce court c’est un petit bonbon, quelque chose de positif, avec la volonté d’offrir du plaisir. J’ai d’ailleurs traité l’homme plus comme un voyageur, pas comme un SDF, car je trouvais que pour le coup, ce serait quelque peu malvenu de jouer avec cette légèreté-là. Après, c’est surtout un jeu d’oppositions…

Si je ne me trompe pas, je crois que ton film a été tourné avec un DSLR. Etait-ce pour des raisons esthétiques ou budgétaires ? D’ailleurs quelles ont été les conditions de production de ce court métrage ?

Le film a été tourné au 5D simplement, Stephan Kot a assuré l’image. C’est In Efecto qui a produit, on a tourné ça autour de Montpellier pour un budget d’environ 20 000 euros de mémoire. En fait, j’ai embarqué pas mal d’amis dans le projet et nous avons tourné dans mon village, plus quelques plans large à Montpellier. C’était plus simple pour bloquer la rue. D’ailleurs, le feu rouge est un faux ! Il était monté sur un pneu qui lui servait de socle. On a eu recours à des retouches numériques pour l’allumer, et créer un bord de trottoir quand on voit le pied. J’aime beaucoup ces petites entorses à la réalité…

 

Extrait du film vous êtes très jolie Mademoiselle

Un élément essentiel dans le film est la musique. Il y a peu de dialogues, c’est donc elle qui ponctue l’histoire. Comment as-tu travaillé avec le compositeur ?

C’est Thierry Chaze qui l’a composée, je suis très content de son travail. On a travaillé en déclinant des versions du thème, pour que ça colle au mieux aux images.

Bon, et le chewing gum on en parle ? Je sens qu’il y a une anecdote croustillante… ? 

Le chewing-gum, le comédien avait beau s’entrainer, impossible de faire une bulle ! La prod trouvait que ça marchait sans, mais je l’avais écrit avec et elle me semblait l’indispensable cerise sur la gâteau. Finalement, c’est ma femme qui a fait la bulle (c’est une experte !) et je l’ai filmé. Puis j’ai détouré les images sur photoshop, et on a incrusté la bulle de chewing gum sur la bouche du personnage.

 

Photo du tournage Vous êtes très jolie Mademoiselle

Je te remercie d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions. Pour finir, pourrais-tu nous dire quelques mots sur tes projets actuels et à venir ? 

En ce moment, j’achève ma série BD Une nuit à Rome. En parallèle, j’écris pour M6 l’adaptation d’une de mes BD, Détox, pour le cinéma. Et j’écris un autre scénario de long pour une autre prod. Je ne travaille que sur des sujets personnels, c’est mon petit luxe !

J’ai aussi lancé un long métrage intitulé Belle enfant que je vais réaliser, et nous travaillons au démarrage en ce moment-même. Je crois que j’en ai fini avec les courts métrages, j’essaie donc de me frotter au long. C’est passionnant et c’est un vrai travail d’endurance, mais je suis heureux d’avoir constitué une équipe qui me semble vraiment prometteuse. A suivre, donc 🙂

 

Extrait du film Vous êtes très jolie Mademoiselle

Pour aller plus loin

  • Cette fois encore, un petit Making Off est disponible ici.
  • Pour découvrir JIM en tant qu’auteur de BD, je ne peux que vous inciter à aller lire Détox dont l’adaptation au Cinéma est en cours d’écriture ou sa dernière série BD Une Nuit à Rome.

Surtout, si vous avez des questions ou des commentaires pour JIM, n’hésitez pas à laisser des commentaires, on se fera un plaisir de vous répondre !

On se retrouve la mois prochain pour découvrir le film Lycéen que j’aurais sélectionné suite à l’Appel à Film ci-dessous.

Q.

Share this Post

2 Comments

  1. Bonjour Jim. Je suis canadien, j’habite au Canada. J’ai bien aimé votre court métrage, bravo. J’ai beaucoup aimé la série « Une nuit à Rome » que j’ai relu plusieurs fois et qui a chaque fois remue des fortes émotions en moi. J’attends avec impatience le Tome 4. Voilà – merci!

  2. Pingback: PERTINENCE RETINIENNE : Un An de Court Métrage ! | Pertinence Rétinienne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*